img

img
Racine Feminine vole au secours de la jeune fille togolaise

Pour faire face à ce phénomène, l’Association Racine Féminine organise sur le site de la Foire Internationale de Lomé, plus précisément à l’étage du pavillon OTI, des rencontres avec les jeunes filles des établissements scolaires en visite de divertissement et d’enseignement à la foire.
Ces rencontres s’inscrivent dans la logique d’un projet dénommé «Na’DJO ESPOIR 2018» et qui a pour thème : «La foire au service de la jeune fille épanouie».
Décliné en rencontres d’échanges et de partages avec la jeune fille togolaise, élève, apprentie ou étudiante sur le site de la Foire Internationale de Lomé/édition 2019, cet évènement apportera à cette fête foraine un rayonnement sociétal (RSE) fort remarquable au vue de la cible et de la thématique retenue.
Pour Mlle Prudence Nyonyo (secrétaire générale de l’Association Racine Féminine), ce projet vise à contribuer à l’épanouissement de la jeune fille togolaise des établissements scolaires et des centres de formation via une campagne de communication sociale au positionnement orienté 100% éducation à la protection et à la santé sexuelle en milieu scolaire ou d’apprentissage.
«Les jours de forte fréquentation sont: mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Des contacts pris au préalable, nous permettent d’établir un calendrier de rencontres. Ainsi, nous mettons en place, un plan opérationnel qui nous permet d’atteindre nos objectifs», a-t-elle expliqué.
Cette dernière, dit apporter de l’aide aux couches les plus vulnérables, aux enfants démunis, les femmes, les veuves.
«Pour les menstruations, nous avons fait un petit carnet à partager aux filles pour pouvoir les suivre», a-t-elle indiqué.
Le projet est une initiative de l’Association Racine Féminine (ARF), structure de droit togolais créée par Madame GuemediAdjo Nadège, citoyenne togolaise, opératrice économique passionnée par toutes les questions ayant trait à la dignité de la gente féminine en général et de la jeune fille en particulier.